Archives de l’auteur : Cocorico2017

Des sujets qui peuvent vous intéresser

Une actualité multiple aujourd’hui, signée de Michel MELLA, et Gérard ALLIOT.

Une St Vincent toute particulière cette année, nous avons voulu, tous ensemble fêter, là où nous étions, ce moment dans un instant convivial en pensée.

Nous avons été nombreux à exprimer notre « résistance » à la situation ambiante. Nous ne pouvons pas quantifier le nombre, mais sans nul doute, nous étions nombreux.

Il faut rester actif et déterminé, être présent. Le temps de nous retrouver va venir bientôt.

Il n’est pas trop tard pour envoyer vos photos, si vous en avez faites.


Malgré la formation Certiphyto, seuls 29 % des viticulteurs du Val de Loire connaissent la signification des trois lettres du sigle « CMR » (cancérogène, mutagène et reprotoxique). Et 40 % sont même incapables de donner le sens d’une des trois initiales.


Parcourir de nouveaux territoires du vin, c’est, s’évader un instant des contingences actuelles, de l’âpreté économique, l’incertitude des temps. Tel Janus, dieu des transitions, un monde viticole en pleine mutation nous offre aussi un double visage, l’un tourné vers le passé, l’autre vers l’avenir. Dans une carte des vignobles redessinée, une nouvelle donne ampélographique (liée aux cépages), des pratiques culturales et œnologiques transformées, point un passé ressurgi, des lieux désertés, des variétés oubliées, des savoir-faire enfouis.


En parallèle à l’extension géographique et ampélographique des territoires du vin, un vaste chantier s’ouvre au tournant de l’an 2000, bouleversant les pratiques culturales à la vigne et l’élaboration du vin en cave. Nouvelles technologies et biologie projettent la viticulture dans le futur. Robots mécaniques désherbant les vignes, gestion des traitements assistée par ordinateur, levures de bioprotection en cave en sont des exemples de pointe.


L’Institut Coopératif du Vin (ICV) commence à avoir un bon recul sur les aptitudes œnologiques des cépages résistants. « Depuis 2014 nous avons réalisé 106 vinifications à partir de 20 variétés, pour la plupart déjà disponibles, mais pour d’autres en classement temporaire, ou sous numéro » a détaillé Jacques Rousseau, responsable des services viticoles, lors d’un webinaire organisé par l’IFV ce 21 janvier.


In vitro, l’acide tannique présent dans le raisin et le vin inhibe deux enzymes clé du coronavirus. A son contact, ce dernier ne peut plus pénétrer dans les cellules humaines.

En fin d’année, des chercheurs américains ont montré in-vitro que les polyphénols présents dans le raisin et le vin perturbent la manière dont le virus Sars-Cov2 à l’origine de la Covid-19 se réplique et se propage.

Savon noir en viticulture.Attention !

Qualifié d’insecticide naturel, le savon noir est efficace pour faire coller les produits phytosanitaires, dont la bouillie bordelaise aux pieds de vigne.

Mais il est aussi efficace contre les pucerons, les cochenilles, les aleurodes et les nématodes.

Comment agit-il ?

En constituant une carapace huileuse qui bouche les organes respiratoires des petites bêtes. Elles meurent donc étouffées.

Le dosage ordinaire est de vingt grammes de savon pour un litre d’eau.

Toutefois les choses ne sont pas si simples. D’abord il faut utiliser un véritable savon noir composé d’huile végétale et d’hydroxyde de potassium, sans conservateur.

Il faut savoir que le savon tue tous les insectes sur lesquels il est pulvérisé, y compris nos amies les coccinelles ou les larves de chrysopes, prédatrices des pucerons.

En outre, il bouche aussi les pores des plantes, ce qui entraine des dégâts au niveau des feuillages.

Moralité, sans passer où avoir la main plus que légère, pour ne pas déstabiliser le processus normal et garder sur laces nos chères coccinelles, si utiles en action naturelle anti-pucerons, et laisser nos plantes respirer.

Source A Vermot

FETONS ST VINCENT LE 29 JANVIER A 20H PRECISES

Bonjour chers Consœurs et Confrères,

Michel MELLA dit tout ci-dessous alors je vous dirai juste de rester confiants et déterminés

En levant ensemble nos verres là où nous sommes, juste au moment du générique du 20h de TF1 .

Nos esprits se rejoindront autour du verre où coule un symbole de vie…et vous sentirez cette vitalité nécessaire pour réussir 2021 !!

LEVONS NOS VERRES TOUS ENSEMBLE DE L’ENDROIT OU NOUS SOMMES CE VENDREDI 29 JANVIER A 20H PRECISE

(ceux qui le pourront, merci d’envoyer une photo)

Chères consœurs, chers confrères,

Au moment où nous nous apprêtons à fêter la St Vincent en ce 22 janvier 2021, il nous est apparu comme une évidence, d’adresser à tous nos membres un message d’amitié et de solidarité .
C’est pour nous l’occasion de vous renouveler pour cette nouvelle année nos vœux de bonheur , de santé et de réussite pour vous et vos familles .
Nous tenons à nous incliner avec respect devant la mémoire de celles et de ceux qui nous ont quittés , et d’assurer leurs confréries et leurs familles de notre profonde solidarité .

Plongés dans une nuit noircie d’incertitudes et d’absence de perspectives, pour rester debout, nous n’avons pas d’autres remèdes plus fiables que l’Espoir.

L’Espérance, c’est comme le ciel des nuits, il n’est pas de coin aussi sombre où l’œil qui s’obstine ne finit pas trouver une étoile.

Puisse celle de nos retrouvailles pleines de joie y briller de nouveau.

Gardons le moral. Restons unis, respectons les gestes barrières, mais soyons plus proches les uns des autres par le cœur et par l’esprit.

Nous vous proposons pour fêter St Vincent ensemble d’organiser ce vendredi 29 à 20 heures où nous serons, un apéro thérapie virtuel où chacun d’entre nous sera invité à lever son verre et le boire à notre santé, à celles de nos confréries et à Cocorico. Cela nous permettra de lever le coude sans avoir à baisser les bras et à transformer ce verre d’amitié en verre de contact.

Résistons, il nous faut apprendre à vivre ce temps présent comme un cadeau de la Vie et à préparer ensemble, en toute fraternité, notre futur.

A toutes et à tous, bonne et heureuse St Vincent 2021.

Michel Devot                                                                                     Michel Mella

Président                                                                                          Vice-Président

Cocorico                                                                                            Cocorico

L’étiquette « camembert fabriqué en Normandie » retirée des rayons, une victoire pour les défenseurs de l’AOP

Voilà un article qui sort des infos vignes et qui rejoint un vrai compagnon du vin, le fromage.

Les confréries gastronomiques , membres de COCORICO, peuvent ici, faire publier des infos et leurs activités. Vous pouvez envoyer vos sujets selon vos choix…

Info Gérard ALLIOT

La mention « fabriqué en Normandie » est interdite sur les boîtes à camembert, depuis le 1er janvier 2021, pour les fromages qui ne respectent pas le cahier des charges AOP. Un soulagement pour ceux qui perpétuent un savoir-faire au lait cru moulé à la louche.

« MES TERROIRS.TV : la Route des Terroirs et Territoires Traditionnels – Région Île-de-France »

Bonjour Chers Consœurs et Confrères,

Cette actualité me permet de revenir vers vous avec ce projet qui nous occupe depuis la dernière assemblée générale de Février 2020.

Une assemblée qui a été fortement riche en sujets et avec une participation importante de tous, où, nous recevions avec plaisir, le Conseil Français des Confréries.

Une réunion qui a vu les premiers cas de Covid 19, alors que ce virus n’était pas encore sensé circuler en France !

Plus d’une vingtaine de personnes furent touchées, sans grande gravité, malgré quelques cas forts. Votre serviteur aussi faisait partie de cette seconde variante(déjà) de ce virus.

Revenons au projet.

Vous avez tous reçu dernièrement la dernière maquette descriptive à vos messageries courant mi-décembre 2019.

Aujourd hui, découvrez la première mouture vidéo qui doit évoluer d’ici la fin du mois de février 2021, notamment concernant les images et le contenu qui seront complétés par le Comité Editorial de COCORICO. Nous allons le mettre en place, nous en parlerons à la prochaine réunion du bureau en première décade de Février, au plus tard.

La Région Île-de-France est la région pilote du concept, mais celui-ci sera destiné à s’étendre au niveau national, voir européen.

Commençons déjà en Ile de France.

Ce projet, lorsqu’il entrera en activité, sera utile pour la valorisation des vos confréries et associations, notamment, en les faisant connaitre du grand public, mais aussi des professionnels divers, que ce soit dans la gastronomie ou les services du tourisme.

Montrer votre savoir-faire, vos activités, tout ce qui peut attirer vers vous, de nouvelles vocations et adhérents, tout en développant du relationnel important avec les organisations régionales en élus, plateformes commerciales comme Rungis, Cité de la Gastronomie future, tourisme, sera bénéfique. Cet outil sera un lien de progrès.

Cependant, il y a un budget et un démarrage peut être programmé progressif. Sur ce point, il me faut vous rassurer.

Notre Comité Ile de France ne peut pas devenir une société type SA ou SARL avec du chiffre d’affaire. Ceci n’est pas conforme à nos objectifs et nos statuts.

Par ailleurs, le nombre important d’adhérents à ce programme ne peut venir s’additionner à nos adhérents non plus.

Avec le bureau, j’apporte mon soutien à ce projet, et espérant qu’il devienne une réalité.

Nadine de LHOPITAL construit cet ensemble avec méthode et clairvoyance, assistée de Jean Pierre GIMBERT, secrétaire à cette fonction pour notre bureau.

Une association ad hoc est le chemin privilégié du bureau pour assumer non pas des abonnements en nombre sous forme de chiffre d’affaire, mais des adhérents au programme, pour gérer le fonctionnement.

Association ou Comité Qui convient parfaitement à une situation, à un usage, à un moment précis. Exemple : Une société ad hoc, une commission ad hoc, un administrateur ad hoc. Étymologie : locution latine qui signifie : pour cela.

Nous ne nous désengagerons pas, COCORICO a déposé à l’INSTITUT NATIONAL DE LA PROPRIETE INDUSTRIELLE, partenaire des innovateurs, la marque Mesterroirs.tv dernièrement, et s’en trouve propriétaire

Tous ensemble, nous mettrons nos actions pour la réussite en 2021.

En attendant, visionnez sur ce lien, une première image de ce que vous pourrez suivre à vos écrans

Je vous donne rendez vous à notre prochaine assemblée générale du 27 février prochain, espérant qu’il soit possible de la faire à cette date.

Bien confraternellement.

Michel DEVOT

Sortie du glyphosate ?

Par Georges Kopcsan

Dans son rapport final, la mission parlementaire sur le suivi de la stratégie de sortie du glyphosate plaide pour la mise en place d’un nouveau crédit d’impôt en 2023. Elle demande aussi la publication d’un guide pour aider les agriculteurs à connaître les aides auxquelles ils peuvent prétendre.

Depuis septembre 2018, 24 députés tentent de clarifier la stratégie de sortie du glyphosate. C’est chose faite, estiment-ils. Après une trentaine d’auditions de représentants des pouvoirs publics, d’experts et d’acteurs du monde agricole, la mission parlementaire d’information commune a remis son rapport final ce 15 décembre.

Le désherbage électrique fait aussi bien que le glyphosate sous le rang de vigne

Les députés expliquent avoir adopté une démarche exigeante à l’égard du gouvernement et obtenu « de nombreuses avancées depuis la publication du rapport d’étape de la mission en novembre 2019. La stratégie de sortie du glyphosate est désormais clarifiée grâce à l’accélération de la mise à disposition des données et à une définition claire des usages qui seront interdits en 2021 » se félicitent-ils.

“Révision des AMM ”

Ils souhaitent que les autorisations de mise sur le marché (AMM) délivrées en 2020 par l’ANSES pour des produits contenant du glyphosate puissent être revues d’ici 2022 en cas d’élément scientifique nouveau ou de découverte d’une nouvelle alternative. Plus généralement, ils veulent étendre la démarche à toutes les substances controversées.

Nouveau crédit d’impôt glyphosate en 2023

Saluant l’ adoption par le Sénat du crédit d’impôt de 2500€ jusqu’en 2022, la mission estime qu’il faut aller encore plus loin dans l’accompagnement des agriculteurs. « En viticulture le surcoût moyen annuel entre désherbage chimique et mécanique est estimé à 210 euros par hectare pour les vignes larges et à 408 euros par hectare pour les vignes étroites » rappelle-t-elle.

Elle propose la mise en place d’une nouvelle aide qui pourrait prendre la forme, à compter de 2023, d’un nouveau crédit d’impôt destiné aux agriculteurs se passant de glyphosate, calculé à partir de la perte annuelle d’EBE des entreprises agricoles, de manière à compenser au plus près les surcoûts de chaque exploitation.

“Guide financier ”

Les députés réclament aussi la publication d’un guide d’accompagnement financier sur le site internet « glyphosate.gouv.fr » pour « permettre à chaque agriculteur de connaître les aides auxquelles il peut prétendre en fonction de son exploitation et de ses choix culturaux ».

Ils concluent en demandant une meilleure association des parlementaires à la prise de décision publique sur les questions de phytosanitaires. Ils proposent notamment que 4 d’entre eux, dont 2 appartenant à des groupes de l’opposition, soient intégrés au comité d’orientation stratégique et de suivi Ecophyto.

Des astuces pour éviter les dépenses inutiles en produits de biocontrôle

Info formation Gérard ALLIOT

Les produits de biocontrôle ne sont efficaces contre le mildiou et l’oïdium qu’à certains moments de la saison. Il faut les associer aux bons produits et surveiller la météo pour ne pas les gaspiller.

« Nous récupérons les cahiers de traitement de 40% du vignoble de l’Yonne. En 3 ans, la part du biocontrôle est passée de 16 à 24% de l’IFT des viticulteurs hors désherbage. C’est une bonne nouvelle, mais cette progression n’a pas que du bon » prévient Guillaume Morvan, chargé de la coordination de l’équipe vigne de la Chambre d’agriculture de l’Yonne.

Nos confréries vivent malgre la dureté de l’année 2020

Une année 2020 qui laissera le souvenir d’un virus un peu plus fort en pandémie, et une crise sanitaire liée à la faiblesse des équipements de nos hôpitaux.

Quel que puisse être l’avis de chacun, de la crainte de tomber malade a juste titre, les activités 2020 seront plutôt vides en reportages.

Si les chapitres, depuis notre vingtième anniversaire à la mairie du XVIème, sont remis pour 2021 et 2022, l’activité autour de la vigne ne pouvait pas s’arrêter.

Le 19 Septembre dernier, les vendanges de Combs la Ville, se sont faites remarquées par le passage de FR3 Paris IDF, et grâce à Mme Dunand, notre trésorière, nous pouvons revoir cet instant télévisé.

D’autres manifestations sont aussi à noter pour cette date, dont le premier repas façon été, des Vignes à Solers.

Pour les infos recueillies sur nos confréries et associations, sans oublier les adhérents individuels, vous pouvez voir cette page du site


Bagneux/ La Confrérie Les Chevaliers de Bacchus avait son marché des terroirs ces 21 er 22 Novembre.

C’est une des rares manifestations gastronomique à avoir existé en cette fin d’année 2020.

Selon les informations actuelles, c’est près de 1000 personnes participantes à ces journées.

Je souhaitais y participer, mais le confinement actuel ne permettait pas de passer d’un département à un autre. Espérons que cette entrave à la liberté de mouvement disparaitra vite.

Peut être aurais je dû me renseigner, une autorisation de déplacement professionnel possible ??


Nos amis de la Confrérie du Pâté de Houdan sont apparus sur France 5 TV

Le samedi 4 juillet dernier, le Commandeur Michel Maizoué a intronisé 3 nouveaux chevaliers dans la Cour des Arts à Houdan, devant les caméras d’Échappées Belles.

L’émission (S15 – L’Ile-de-France, de village en village) a été diffusée ce samedi 31 octobre 2020 sur France 5.

Nous tentons de récupérer le Film



Vendanges du 8 Septembre à ISSY LES MOULINEAUX

Depuis 1992 ce sont des enfants de CM2 d’une école isséenne différente chaque année qui coupent, foulent et pressent notre raisin.
Cette année la vendange a eu lieu le 8 septembre avec de très belles grappes qui ont donné environ 140 litres d’un beau jus titrant 12,9°.
vivement la fin de cette galère que l’on se retrouve enfin en chair et en os.
en attendant prenez soin de vous…et des autres.

C’est parti pour le XVème Symposium à Auvers sur Oise

Le XVème Symposium des Vignes d’Ile de France est lancé. Le comité d’organisation est présidé par Jean Claude Pantellini du Pressoir Auversois. La municipalité est représentée à ce groupe par Martine ROVIRA, adjointe au maire pour la vie associative.

Nous gardons un excellent souvenir du XIVème, fait à Bagneux en 2018, sous la gestion de Yves BOZON, grand maître à cette date (image).

Une première réunion était fixée le 10 Novembre, elle n’a pas pu se tenir en raison des dispositions du gouvernement concernant ce que tout le monde appelle « crise sanitaire », mais qui est en fait la crise de l’Hôpital.

La réunion se fera aussitôt que possible, voir fin 2020 hors semaine des confiseurs, ou très tôt en 2021.

Des bases sont déjà évoquées, et des programmes en cours d’étude. Isabelle Maizières, maire, très dynamique,s’est engagée, notamment, pour la mise en place d’activités multiples dans la commune, liées à ce Symposium.

La situation de crise actuelle sera, nous l’espérons, terminée, bien qu’une situation de crise sociale pourrait être existante. Tout sera fait pour la réussite de l’évènement.

Il est trop tôt pour lever le voile sur l’état du projet, mais nous tiendrons nos adhérents informés des évolutions et des décisions qui seront prises par ce Comité.

A noter que le concours des vins culturels d’Ile de France se tiendra 15 jours avant environ, et concernera le millésime 2019.

Le retour de la Reine ou Miss COCORICO est très possible voir souhaitable.

Rappelons-nous bien la date du 23 octobre 2021 à Auvers sur Oise, sur votre agenda.

Le Salon devient Marché des Producteurs à Bagneux .

Les producteurs de l’association Vins et gastronomie de France, avec la participation de la confrérie des Chevaliers Balnéolaise des Chevaliers de Bacchus vous convient au Marché de Producteurs remplaçant le Salon habituel en raison du Covid, les 21 et 22 Novembre 2020.

Du minervois au Ventoux, venez déguster les meilleurs vins de France et spécialités régionales.

Ce marché est prévu salle Léo Ferré, mais pourrait se tenir dehors, selon les règles sanitaires, de 9H à 19h30.

Bien sûr, il reste conditionné dispositions de l’état et du préfet, qui seront applicables à sa date.

Antoine Girot s’en est allé..

Une triste nouvelle s’est répandue ces derniers jours, nous venons d’apprendre le décès de notre confrère Antoine Girot, survenu le 1ER Octobre 2020.

Il était très lié aux vignes de sa confrérie « La Confrérie des Coteaux de Sucy en Brie » dont son œuvre a contribué à sauvegarder ce vignoble culturel.

Sucy en Brie fait partie des plus anciennes confréries ayant fait renaître le patrimoine viticole et vinicole en Ile de France.

La confrérie des Coteaux de Sucy en Brie fut organisatrice du premier Symposium des Vignes d’Ile de France. La plantation remonte à 1994 sauf erreur sur la parcelle actuelle.

On cultivait déjà la vigne sur les coteaux depuis au moins l’an 811 sous Charlemagne.

Antoine Girot a fait parti de ceux qui ont œuvré à cette renaissance.

En 1996, il prit la charge de Grand Maitre de la confrérie et en fut le quatrième jusqu’en 1998.

En 1987, il organisa le dixième anniversaire de l’association.

La date de ses obsèques n’a pas été communiquée en raison de la situation sanitaire actuelle.

Au bureau le 15 Octobre !

Le bureau de COCORICO s’est réuni le 15 Octobre dernier à la villa Cathala de Noisy le Grand. Nombreux sujets sont évoqués au cours d’une rencontre qui a duré près de 2h30.

La question du moment, les douanes et les vignes ont pris le début de séance.

Le rapport de Michel Miersman en charge du dossier sera bientôt communiqué.


Routes et terroirs, Nadine de Lhopital a présenté son projet. Il est déjà très avancé et beaucoup de travail a été fait sur la création d’une WEB.TV COCORICO.

Un programme très dynamique pour valoriser nos terroirs et nos vignes. C’est un outil important à la pointe de ce qui se fait de mieux en médiatique en ce moment.

Il est très utile pour l’aide à apporter à nos confréries et associations.

Le domaine est déjà réservé, il portera la plateforme TV. Elle sera visible sur les PC bureau, portables et smartphones.

Vous y trouverez des reportages et des directs lors de manifestations importantes, ou activités locales.

Babette de Rozières, animatrice de TV et déléguée à la Citée de la Gastronomie au Conseil Régional d’Ile de France est la marraine du projet.

Ce service s’inscrit dans les « Routes et Terroirs » en version expérimentale en IDF.

Nous en reparlerons très prochainement, car les travaux avancent vite.

Le bureau a accepté l’inscription de la marque à la propriété INPI.


Le XVème Symposium des Vignes d Ile de France 2021, le 23 Octobre, est bien lancé.

L’organisation et le financement sont gérés par COCORICO avec le partenariat très efficace du Pressoir Auversois et l’appui très engagé de la municipalité.

L’adjointe aux associations est membre de ce Comité.

il est présidé par Jean Claude Pantellini, Grand maitre du Pressoir Auversois.

Ce comité se réunira le 10 Novembre à Auvers sur Oise.


Des modifications aux niveaux des réunions sont faites en raison des nouvelles règles sanitaires touchant la région Ile de France.

La réunion plénière prévue le 22 Octobre est annulée et remplacée par un déjeuner débat le 5 Novembre à 12H30 avec limitations de places.

Le dîner littéraire prévu le 7 Novembre est reporté au 16 Décembre 17H.

COCORICO se met Auvers

Prévu dans la cité des impressionnistes, le XVème Symposium des Vignes en Ile de France est bien devenu une réalité.

Mme la maire de Auvers sur Oise, Isabelle Mézières, accompagnée de Mme Martine Rovira, Maire Adjoint aux associations nous ont réservé une excellent accueil.

Jean Pierre Faury, Michel Mella, Michel Devot avaient rejoint la mairie d’Auvers à 11 h ce vendredi 9 Octobre.

Nous avons retrouvé les confrères du Pressoir et le président Henri Le Rouzic de UVVOS venu nous saluer

L’enthousiasme pour cette manifestation importante est bien présent. Il se pourrait même que des activités locales ainsi que la participation des écoles, se réalisent dans la semaine qui précède, autour du thème des vignes.

COCORICO est l’organisateur, gestion et communication, avec en partenariat très actif et volontariste de nos Amis du Pressoir Auversois.

La confrérie locale se charge de la question matérielle, participe programme et plan de tables.

Un comité d’organisation est mis en place, il est présidé par notre confrère Jean Claude Pantellini, assisté de Michel Mella, vice-président.

Le bureau est membre de ce comité auxquels s’ajoutent donc, Marc Lesk, Michel Privat, Jean Claude Pantellini et Mme Martine Rovira, adjointe au maire.

Le comité d’organisation se réunira le 10 novembre, accueil à midi au restaurant Sous le Porche ( entre 20 et 30€ selon choix)

35 rue du Pois, Auvers sur Oise (parking de la mairie a côté).

Les travaux se feront « à la cave », il s’agira de dresser plan de la journée dans un premier temps et d’y placer les premières idées.

La dernière réunion se fera fin Avril début mai, pour laisser la place à la campagne de promotion.

Le concours des vins, année 2019, se tiendra 15 jours avant à Auvers sur Oise.( Collecte en Septembre)

Ce sera un nouveau grand moment pour COCORICO, ce 23 octobre 2021. ( et sans Covid).